Guéridon en acajou et placage d'acajou flammé.…

Lot 134
20 000 - 30 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 68 000 €

Guéridon en acajou et placage d'acajou flammé.…

Guéridon en acajou et placage d'acajou flammé. Plateau en micro-mosaïques décoré d'une vue de la Place Saint-Pierre dans un encadrement de grecques en trompe-l'oeil, entouré de douze vues de monuments romains. Piètement à quatre montants fuselés à cannelures foncées de laiton réunis par une tablette d'entretoise. Riche ornementation de bronzes dorés: cornière, moulures, sabots...
Estampillé Sormani Paris.
Italie, vers 1830 pour la mosaïque.
Paris, milieu du XIXe siècle pour le meuble.
(Petits manques à la ceinture).
Hauteur: 75 cm - Diamètre: 84 cm
Bel exemple de souvenir du «Grand Tour» - voyage initiatique entrepris par les jeunes gens fortunés, les collectionneurs et amateurs d'art dès le XVIIIe siècle - certainement rapporté de Rome dans la première moitié du XIXe siècle et confié à Sormani à Paris pour réaliser le piètement.
On reconnait de célèbres monuments romains: Place Saint-Pierre, Temple de Minerva Medica, Temple de Vesta, Temple de Caecilia Metella, Arc de Titus, Colisée, Quirinal, Temple de Sybille, Château Saint-Ange, Temple de Portunus, Arc de Janus, Ponte Lucano et Panthéon.
Giacomo Raffaelli (1753-1836), installé place d'Espagne, fut le plus important des mosaïstes installés à Rome. Sa production suscita un véritable engouement et on compta alors à Rome plus d'une vingtaine d'ateliers dans les années 1820.
Paul Sormani (1817-1877), ébéniste d'origine italienne, installé d'abord près du cimetière Saint
Nicolas en 1847, puis rue du Temple en 1867 et enfin rue Charlot fabrique des meubles de style
Louis XV et Louis XVI «d'une qualité d'exécution de premier ordre», qui l'amène à participer aux Expositions de 1849, 1855 et 1862, où il est à chaque fois primé. Il est le décorateur attitré de la princesse Eugénie.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue