PROUST (Marcel)

Lot 6
1 200 - 1 800 €
Résultats sans frais
Résultat: 2 600 €

PROUST (Marcel)

Ensemble de 3 lettres autographes signées. Janvier 1904.

1. 1 p. in-8, liseré de deuil; date de réception au composteur, apostille autographe du destinataire «Vu le 8». • 2. 2 pp. 1/4 in-8, liseré de deuil; dates de réception du 29 janvier 1904 et de réponse du 31 janvier 1904 au composteur, apostille autographe du destinataire, «rép[ondu]». • 3. 1 p. in-8 sur papier quadrillé; date de réception au composteur, apostille autographe du destinataire «rép[ondu]»; bords effrangés avec manques.

«Le désir de voir une sublime exposition japonaise...»

1. - Lettre autographe signée «Marcel Proust». S.l., [date de réception du 7 janvier 1904]: «Mon petit Louis [Marcel Proust avait écrit puis rayé «Albu»], j'ai fait téléphoner pour avoir des nouvelles de Louisa [de Mornand]. On a répondu que vous étiez sortis. Je suis ravi. Voici les places de vaudeville ou plutôt en q[uel]q[ue] sorte les bons pour les places. Tâchez avec cela d'avoir des places pour demain par la buraliste...»

2. - Lettre autographe signée «Marcel». S.l. [date de réception du 29 janvier 1904]: «Mon petit Albu... Je vous ai fait téléphoner ce soir... C'était simplement pour vous parce que je m'étais habillé (quoique très souffrant, à cause de rendez-vous follement compliqués avec Gabriel de La Roch[efoucaul]d. Il est dans les meilleures sentiments pour vous) et vous proposais à cause de cela d'aller vous voir. Je rentre tout à fait malade et crains bien de ne pouvoir bouger ces jours-ci.
Mon amie madame Lemaire aimerait vous connaître. Embrassez Louisa et croyez-moi votre ami... Savez-vous qui est portraituré dans le Figaro-Modes ! Ou plutôt vous devez le savoir et pourquoi ne l'avoir pas dit ? [en fait, plusieurs femmes du grand monde et du monde du spectacle sont portraiturées dans le numéro de janvier 1904.]»

3. - Lettre autographe signée «Marcel». S.l., [date de réception du 31 janvier 1904]: «... Mon cher petit Albu, à moins d'un événement improbable (le désir de voir une sublime exposition japonaise qui ferme demain [la collection Charles Gillot, exposée à la galerie Durand-Ruel, et qui allait être vendue aux enchères du 6 au 13 février 1904 sur catalogue établi par Siegfried Bing], l'emportant sur ma souffrance d'être sorti aujourd'hui), je ne sortirai pas demain soir... Il n'y a guères de soir où je sorte où je ne vous fasse téléphoner, sachant bien que vous n'y êtes pas souvent, mais voulant vous donner cette pensée, et avant de faire téléphoner aux amis que j'irai voir, tenant à affirmer votre droit de primauté sur votre Marcel.»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue