PROUST (Marcel)

Lot 10
800 - 1 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 2 600 €

PROUST (Marcel)

Lettre autographe signée «Marcel». S.l., [date de réception du 4 mai 1904].

4 pp. in-8, liseré de deuil; apostille autographe du destinataire datant la réception.

«En principe, prenez l'habitude de me parler sans arrière-pensée...
Cela m'évitera l'indécision, le vague, tout ce qui tue mon pauvre système nerveux déjà si malade...»

«Mon petit Albu, il me revient tout d'un coup à l'esprit que l'autre jour à propos de l'affaire La Bégassière et de la manière de trouver l'argent, vous m'avez dit qu'il y aurait peutêtre q[uel]q[ue] chose à faire du côté d'Ullmann [un ami de Reynaldo
Hahn]; et puis à ce moment-là nous avons parlé d'autre chose et j'ai complètement oublié de vous redemander si je devais faire quelquechose.
Vous seriez très gentil de me l'écrire et de m'excuser si j'ai oublié de vous en parler tout de suite.
Autre chose. J'ai vu d'Humières pour l'Odéon [l'écrivain, critique et traducteur Robert d'Humières].
C'est lui, m'a-t-il dit, qui a fait engager
Carlier [la comédienne Madeleine
Carlier]. Ce n'est donc pas si difficile.
Je ne lui ai pas dit de qui il s'agissait de façon à vous laisser toute liberté, d'autant plus que nous trouverons plus influent que lui et que, si j'ai bien compris, ce n'est pas encore maintenant qu'il faut que je m'en occupe.
En principe, prenez l'habitude de me parler sans arrière-pensée, je veux dire (car toute arrièrepensée est étrangère à votre nature admirablement franche), avec la même netteté, aussi peu de phrases et de "politesses" que vous vous parleriez à vous-même. Dites-moi par exemple: "je désire que le 15 juillet telle chose soit faite", etc., etc.
Cela m'évitera l'indécision, le vague, tout ce qui tue mon pauvre système nerveux déjà si malade.
Je n'ai qu'une envie, c'est de devenir entre vos mains un instrument docile, sinon bien utile. Mais ditesmoi toujours tout ce qui vous passe par la tête, vos réticences, etc.
Dites-vous bien (c'est à la lettre): "chaque fois que je pourr ai dire impérieusement à Marcel: "Faites ceci, à tel moment, de telle façon", c'est un grand plaisir que je lui ferai, une véritable preuve d'amitié que je lui donnerai, et comme vous aimez à me faire plaisir et à me témoigner votre amitié, vous prendrez l'habitude de le faire. Nous y gagnerons l'un et l'autre en confiance et satisfaction.
Si je n'avais peur d'avoir froid dans ma chambre, j'irais chercher la lettre de Bertrand [de Fénelon] que vous avez laissée chez moi pour vous la renvoyer. Je l'ai lue puisque vous m'y aviez autorisé. Je vous expliquerai le "simple et droit" que je n'ai que trop bien compris...»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue