PROUST (Marcel)

Lot 21
1 500 - 2 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 2 000 €

PROUST (Marcel)

Lettre autographe signée «Marcel Proust». S.l., [date de réception du 8 janvier 1905].

2 pp. in-8, liseré de deuil; date de réception au composteur; petits accrocs marginaux.

«Je voyais l'un après l'autre tous les maréchaux de l'Empire accroître encore mon obscurité de leur gloire...»

«Mon cher Louis, j'ai du chagrin de penser que tu ne me croiras pas, tu seras persuadé que je parle ainsi pour te faire plaisir, mais enfin les nouvelles que tu m'as demandé de prendre sont tellement excellentes que je ne peux cependant pas te dire le contraire. Je tâcherai de venir en bavarder avec toi dimanche ou lundi dans la soirée...
Jamais je n'ai tant senti mon propre néant que dans la maison merveilleuse et évocatrice où tu m'as reçu et où, aveuglé par le resplendissement des casques glorieux, je voyais l'un après l'autre tous les maréchaux de l'Empire accroître encore mon obscurité de leur gloire qui est là si bien conservée et qui, même à minuit, irr adie dans l'ombre.
Si je t'écris sur une 1/2 feuille, ne crois pas que ce soit par avarice mais parce que je n'ai plus de feuilles autres.
Et si, pour te dire mon amitié, je n'en couvre pas plusieurs, c'est que je suis mort de fatigue...»
Lettre publiée par Françoise Leriche («14 lettres inédites», n° 7).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue