PROUST (Marcel)

Lot 37
1 000 - 1 500 €
Résultats sans frais
Résultat: 2 000 €

PROUST (Marcel)

2 lettres autographes signées «Marcel». S.l., janvier 1907.

1. 4 pp. in-8, liseré de deuil; date de réception au composteur avec millésime incomplet, deux apostilles autographes du destinataire, complément du millésime et «rép[ondu». • 2. 2 pp. in-8; date de réception au composteur, apostilles autographes du destinataire, «reçu» et complément du millésime; papier un peu froissé avec fente à un pli.

«Une glace ayant appartenu à Marie-Antoinette (est-ce bien sûr ?)...»
En quête d'étrennes pour le compte de Louis d'Albufera.

1. - S.l., [date de réception du 21 janvier 1907]: «Mon cher Louis, un antiquaire de Versailles dont je t'ai parlé, je crois, et qui est plutôt intermédiaire entre des nobles ruinés et vivant des belles choses qu'ils ont et les g[ran]ds collectionneurs désireux de les acheter, m'écrit qu'il n'a pas lui la glace que je demande, mais qu'une dame très bien (?) qui a de magnifiques choses, voudrait se défaire d'une glace ayant appartenu à Marie-Antoinette (estce bien sûr ?) avec le chiffre de la reine et semée de cailloux du Rhin.
Moyennant garantie, etc., il me le ferait porter. Crois-tu, à supposer qu'il ne la fasse pas cinquante mille francs, que, si c'était possible, cela ferait l'affaire ? Et ferait plaisir ?
Je n'ai qu'une 1/2 confiance car tous ces gens-là me paraissent s'y connaître très peu et vendre tout dix fois ce que ça vaut. Mais enfin à supposer que ce soit bien, est-ce le genre qui plairait ?
Je t'ai téléphoné ce soir sans succès. Tu n'as pas dû faire ma commission, car elle a été cent fois trop gentille avec la personne que je lui ai envoyé et si je ne t'avais rien dit elle ne pouvait pas faire plus.
Qu'est-ce que c'est que le m[arqu]is de Caumont-La Force, à tous les p[oin]ts de vue [Auguste
Nompar de Caumont, marquis et futur duc de La Force] ? Comment vas-tu mon cher Louis ?
De coeur à toi...»

2. - S.l., [date de réception du 30 janvier 1907]: «Mon cher Louis, j'ajoute à ce dessin que la partie décorative qui surmonte la glace ne touche pas le mur tout à fait et de plus est sur un plan légèrement incliné, en sorte que s'il y avait à cet endroit une moulure sur le mur, cela n'empêcherait pas (matériellement; je ne discute pas la question beauté ou convenance) de la placer. Mais si le panneau est si petit que tu crois, peut-être sera-t-il plus harmonieux d'avoir une glace plus petite. En tous cas, je crois d'après tout ce qu'on me dit que cette glace doit être vraiment très belle, bien que n'ayant pas confiance dans le goût de nos intermédiaires, mais ce qu'ils me disent me permet de me faire une idée.
Je crois maintenant que ça doit être une belle pièce.
Quant à la glace de Marie-Antoinette dont je t'avais parlé au début, on en demandait 15000 fr., ce que je trouve disproportionné, non avec mon idée d'être agréable à la personne à qui elle est destinée, mais avec un cadeau de jour de l'an pour un appartement relativement simple. De plus, la dame s'est finalement refusée à la vendre. Elle voulait en dernier lieu vendre tout le salon à la fois.
C'était impossible. Cette glace-ci est au contraire modeste, 750, je crois, ou même 700, et cela me paraît pas cher pour le bien qu'on en dit. Je ne sais du reste pas exactement le prix, tout cela se faisant par intermédiaires. Je l'aurai même peut-être moins cher, mais il faudra compenser la peine de ceux qui l'ont cherchée. Tout à toi...»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue