PROUST (Marcel)

Lot 39
1 200 - 1 800 €
Résultats sans frais
Résultat: 2 600 €

PROUST (Marcel)

Ensemble de 3 lettres, soit 2 autographes signées et une autographe.
Février-mars 1907.

1. 1 p. in-8 oblong; date de réception du même jour au composteur avec millésime incomplet, apostille autographe du destinataire, «rép[ondu]». • 2. 1 p. in-8; date de réception au composteur avec millésime incomplet; apostilles autographes du destinataire, «rép[ondu]» et complément du millésime.
• 3. 1 p. in-8; date de réception au composteur avec millésime incomplet; apostille autographe du destinataire, complément du millésime.

«Me pardonner cette erreur (Saint-Simon)...»

1. - Lettre autographe signée «Marcel Proust». S.l., «4 février» [1907]: «Mon cher Louis, un seul mot au milieu d'une crise bien pénible avant de m'endormir pour te rappeler de me pardonner cette err eur (S[ain]t-Simon), c'est Félicie (est-il besoin de te le dire) qui l'a faite.
J'en serais malade si je ne l'étais déjà.
Tendrement à toi...»
Félicie Fitau, femme de maison chez les parents de Proust, est un des modèles de Françoise dans la Recherche.

2. - Lettre autographe signée «ton Marcel Proust». S.l., [date de réception du 7 février 1907]: «Cher Louis, par suite de choses d'ailleurs insignifiantes, il est préférable que tu ne parles pas des thés Bibesco, etc., et de tout ce qui s'y rattache (Guiche..., etc.). D'ailleurs tu n'aurais pas eu l'idée de parler de choses aussi idiotes, mais c'est à tout hasard. Je continue à ruminer ma reconnaissance pour ta démarche. Avec une reconnaissance infinie... Pour les choses [Robert de] Rothschild et Reynaldo [Hahn], pas un mot !»

3. - Lettre autographe. S.l., [date de réception du 9 mars 1907]: «Mon petit Louis, j'ai été malheureux d'être trop souffrant pour te remercier de ton adorable petit mot d'hier et de ces témoignages de ta bonté qui me touchent toujours dans tes paroles car en action tu m'en as donné souvent de g[ran]des preuves. Ce que j'aurais en un besoin si urgent de savoir, ce n'est nullement l'histoire de ce d'Osmond manchot, que je sais, mais si c'était le frère de la d[uche]sse de Maillé née d'Osmond. Enfin tant pis, si tu ne peux te souvenir.
Merci pour Bois-Boudran [château du comte et de la comtesse Greffulhe], il faudra que par téléphone je te donne des explications complémentaires. Quant à la chasse, ce n'est pas cela que je voulais, mais... par téléphone tu me diras toi-même ce que je veux savoir... Au fond, E[mmanuel]
Bibesco t'aime bien et je crois qu'il y a malentendu entre vous, il m'a même dit des choses qui m'ont fait plaisir. Tout à toi. P.S. Je te félicite pour ta belle-soeur.»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue