Théodore GÉRICAULT (Rouen, 1791 - Paris, 1824)

Lot 57
120 000 - 150 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 280 000 €

Théodore GÉRICAULT (Rouen, 1791 - Paris, 1824)

Garçon donnant l'avoine à un cheval dételé
Huile sur toile.
45,2 x 36,1 cm
Historique:
- Probablement vendu par le colonel Bro, pour le compte de Géricault, en 1823 à Jean Schickler (1798-1843).
- Ancienne collection Fernand de Schickler (1835-1909).
- Ancienne collection de Raoul Suchet, 3e duc d'Albufera.
- Par descendance.
Expositions:
- 1824, Paris, Salon, n° 761 «Un enfant donnant à manger à un cheval».
- 1924, Paris, Galerie Charpentier, Exposition Géricault, n° 204.
Bibliographie:
- A. Jal, L'artiste et le philosophe, Paris, 1824, p. 188.
- «Beaux-Arts, Exposition de 1824» in L'Oriflamme, II, 1824, p. 83.
- Revue critique du Salon de 1824, Paris, 1825, p. 104.
- L. Batissier, Géricault, in Revue du XIXe siècle, s.d. (1842), p. 19.
- Ch. Blanc, Histoire des peintres français au XIXe siècle, I, Paris, 1845, p. 12.
- C. Clément, Catalogue de l'oeuvre de Géricault. Peintures in Gazette des Beaux-Arts, mai 1867, p. 466 et septembre 1867, n° 138 à M. Schickler.
- Charles Clément, Géricault, étude biographique et critique avec le catalogue raisonné de l'oeuvre du maître. Paris, 1879.
p. 313, n° 144: «Jeune garçon donnant à manger à un cheval dans une musette». Le garçon est coiffé d'une calotte rouge. Le cheval, brun, est tourné à gauche. On vient de le dételer, et on voit derrière lui la partie antérieure d'une charrette à deux roues avec les brancards levés. Ciel très obscur. La composition a beaucoup de rapport avec celle de la lithographie du même nom. A. M. Schickler.
Hauteur: 44,5 cm - Largeur: 35 cm.
p. 403, n° 83: «Jeune garçon donnant l'avoine dans une musette a un gros cheval dételé». Cette pièce en hauteur a été lithographiée par M. Volmar, d'après une peinture sur toile imprimée à la colle, faite dans une journée par Géricault et exposée après sa mort au Salon de 1824. Elle appartient aujourd'hui à M. Schickler.
Géricault, del - Chez Gibaut, éditeur, Md d'Estampes, bd des italiens, n°5 - Lith. De Villain. Hauteur: 420 mm - Largeur: 333 mm.
- L. Rosenthal, La peinture romantique, Paris, 1900, p. 321.
- Duc de Trévise, Théodore Géricault in The Arts, octobre 1927, p. 199, reproduit.
- Antonio del Guercio, Géricault, Milan, 1863, p. 114, 151, pl. 88 (la lithographie).
- Ch. Clément, «Géricault etc» réimpression de l'édition définitive de 1879. Introduction et supplément par L. Eitner, Paris, 1973, p. 456, n° 144.
- Ph. Grunchec, Tout l'oeuvre peint de Géricault, Milan, Paris, 1978, 1991 n° 212 reproduit et pl. LXII.
- L. Eitner, Géricault, his Life and Work, London, 1983, p. 357, note 84.
- G. Bazin, Théodore Géricault. Étude critique, documents et catalogue raisonné, Tome VII, Paris, 1997, pp. 179-180, n° 2433 et pp. 38, 46 et 48.
OEuvres en rapport:
- Un dessin de Géricault (Bazin n° 2434), pierre noire et aquarelle 8 x 6 cm.
- La lithographie, exécutée en grande partie par Joseph Volmar (Delteil 89) (Bazin 2432).
- Une copie, huile sur toile, 40 x 32 cm, collection Couvreur, puis duc de Bassano, vente Paris, 19-20 janvier 1882, n° 32.
- Joseph Volmar, copie du tableau (60 x 49 cm), ancienne collection Moreau-Chaslon, vente Paris, 8 juin 1889, n° 77.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue