Panagia ou encolpion. Médaillon ovale en…

Lot 66
5 000 - 8 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 33 000 €

Panagia ou encolpion. Médaillon ovale en…

Panagia ou encolpion. Médaillon ovale en ivoire (de mammouth) représentant le Christ ou la Mère de Dieu (d'où son nom de Panagia: «toute sainte») que porte un évêque à côté de sa croix pectorale.
Russie, XVIe ou début du XVIIe siècle.
(Sur le côté concave, manque à droite. Sur le côté convexe, à droite, brûlure et, en bas, légère fente).
8,6 x 8,2 cm
Côté concave:
- dans le médaillon central: la Sainte Trinité ou Hospitalité d'Abraham.
- tout autour, douze fêtes de l'année liturgique (il ne s'agit pas du Dodécaorton). Le nom de chaque fête est indiqué sur le bandeau central. En commençant en haut, vers la droite: la Crucifixion, la Résurrection, l'Ascension, la Pentecôte, la Dormition, l'Annonciation, la Nativité, la Présentation au Temple du Christ (ou Sainte Rencontre), le Baptême du Christ (ou Théophanie), la Transfiguration, la Résurrection de Lazare, l'Entrée à Jérusalem.
- sur le bandeau extérieur, on lit une inscription où il y a des erreurs et des parties manquantes, il s'agit d'une langue et d'une écriture qui sont celles utilisées en Russie avant la Réforme du Patriarche Nikon dans les années 1660. On peut lire: Le «tropaire» (hymne liturgique d'une fête) de la Pentecôte (la
Sainte Trinité représentée au centre étant une illustration de la fête du lundi de la Pentecôte): «Tu es béni, Christ notre Dieu, Toi qui, par l'envoi de ton Esprit Saint, remplis les pêcheurs de sagesse et, par eux pris au filet l'univers tout entier. Gloire à Toi, ô ami de l'homme». Puis, suit au niveau de la Transfiguration, le début du «kondak» (autre hymne liturgique d'une fête): «Quand le Très Haut descendit sur terre...».
Côté convexe:
- au centre: La Déisis présente le Christ, au centre, trônant et bénissant, flanqué de la Mère de Dieu à sa droite et de Saint Jean le Précurseur (le Baptiste) à sa gauche, tous les deux de trois-quart, en prière devant lui.
- dans les médaillons (les inscriptions sont difficilement déchiffrables), en partant du haut, les saints sont représentés par paires. De haut en bas, de gauche à droite, on voit les saints: au sommet, les archanges Michel et Gabriel, puis Pierre (à gauche) et Paul (à droite), évêque Jean (?) à gauche et
Nicolas à droite, un évêque à gauche et Jean Chrysostome à droite, un évêque à gauche et Basile le Grand à droite (?) et, en bas, Dimitri et Georges.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue