Rembrandt BUGATTI (1884-1916)

Lot 99
300 000 - 400 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 610 000 €

Rembrandt BUGATTI (1884-1916)

Éléphant de l'Inde au repos, vers 1909-1910
Épreuve en bronze patiné, signée, numérotée 1.
Hauteur: 45,5 cm

Provenance:
- Acquis en 1911 par le comte Gérard de Ganay (1869-1925)
- Par descendance, famille de Ganay

Expositions:
- 1910, Anvers, Société royale de zoologie, le modèle en plâtre
- 1911, Paris, galerie Adrien Hébrard, Rembrandt Bugatti, Rétrospective, un exemplaire similaire
- 1929, Londres, Abdy & Co Galleries, Animal sculpture by R. Bugatti, un exemplaire similaire
- Mars 1979, New York, Macklowe Gallery, Rembrandt Bugatti, 1885-1916, collections Mr et Mrs Joseph Tanenbaum, Michel Kellerman et Cécile Singer, un exemplaire similaire reproduit planche 19 du catalogue sous le titre Indian elephant
- 22 mai-21 juin 1986, Paris, Galerie Pierre Dumonteil, Carlo et Rembrandt Bugatti, l'exemplaire n° 5 est reproduit sur le carton d'invitation.
- 1988, Paris, Galerie JGM, Sculptures du vingtième siècle: de Rodin aux années soixante, un exemplaire similaire
D'après le Cahier Hébrard, l'édition originale connue de ce modèle a été tiré par la fonderie A.A Hébrard à onze exemplaires.

Bibliographie:
- André Salmon, Rembrand Bugatti in Art et Décoration - Juillet 1913, tome XXXIV, pages 157 à 164, un exemplaire similaire est reproduit page 164 avec comme titre Éléphant au repos.
- 1915, Rassegna d'Arte Antica e Moderna.
- Les bronzes de Bugatti stabilisent leurs prix in Connaissance des Arts, n° 308, octobre 1977, un exemplaire similaire reproduit sous le n° 6.
- Mary Harvey, The bronze of Rembrandt Bugatti - An illustrated catalogue and biography, Palaquin Publishing Ltd, 1979, un exemplaire similaire est reproduit page 44 sous le n° 43 avec comme titre Indian elephant.
- Philippe Dejean, Carlo-Rembrandt-Ettore-Jean Bugatti, éditions du Regard, Paris, 1981, un exemplaire similaire est reproduit en double pleine page, pages 204 et 205 avec comme titre Éléphant.
- Jacques-Chalom des Cordes et Véronique Fromanger des Cordes, Rembrandt Bugatti - Catalogue raisonné, Les éditions de l'amateur, Paris, 1987, un exemplaire similaire est décrit et reproduit page 245 avec comme titre Éléphant de l'Inde au repos et comme date 1910.
- Pierre Kjellberg, Les bronzes du XIXe siècle - Dictionnaire des sculpteurs, Les éditions de l'amateur, Paris, 1987, un exemplaire similaire est reproduit page 150 avec comme titre Éléphant.
- Véronique Fromanger, Rembrandt Bugatti sculpteur - répertoire monographique - Une trajectoire foudroyante, Les Éditions de l'Amateur, JNF Productions, Paris, 2016, un exemplaire similaire est décrit et reproduit page 349 sous le n° 253, avec comme titre Éléphant au repos et comme date vers 1909-1910.
Le répertoire monographique de Véronique Fromanger (opus cité supra) indique page 166:
Entre 1909 et 1910 Bugatti va modeler «L'Éléphant de l'Inde» ou «Éléphant jouant» et «Éléphant au repos» (RM253, notre modèle). Ces éléphants d'Asie seront fondus en bronze par Hébrard dans leur dimension d'origine sans en faire de réduction.
Monsieur Tiffany, de New York, achètera les tirages (3) et (4) de chacun des deux éléphants, ... Quant à «l'Éléphant au repos», il devait être reproduit en bronze en pièce unique, mais Hébrard décidera par la suite d'en faire une édition à plusieurs exemplaires.
Page 349, le n° 253 donne comme indication de tirage:
Anciennes collections répertoriées (sous toutes réserves, «Cahier Hébrard», p. 110 et 142, tiré «Éléphant au repos», «Gros Éléphant»): comte Gérard de Ganay (1) - n° INV.2210, en 1911; M. David Weill (2) - n° INV.3480, en 1922; M. Simon, député (3) - n° INV.3624, en 1923; M.Tiffany, à New York, (4) - n° INV. 3678, en 1923; M. Pierre Forgeot (5) - n° INV.4029, en 1925; M. Chouanard pour M. Phillipar (6) - n° INV.4253, en 1926; M. Proullet, à Bordeaux, (7) - n° INV.4361, en 1927; M. Lederlin pour M. Buisson (8) - n° INV.4470, en 1927; M. Pupier, à Saint-Étienne (10) - n° INV.4681, en 1929; comte Lacour de Montalba, à Carcassonne (A.1) - n° INV. 4878 en 1931; Galerie A.A Hébrard (9) n° INV (?), avant 1934.
«Bugatti est un jeune homme d'une extrême sensibilité, il en imprègne ses sculptures, il nous la transmet, tel un magicien qui dompte la matière et la métamorphose.
Ce n'est pas à lui qu'il eut fallu dire les animaux n'ont pas d'âme: il la découvre, la fait revivre sous ses mains d'artiste. Et c'est en quoi réside probablement le secret de ce créateur, le don qu'il possédait et qui reste vivace dans tout ce qu'il a produit».
Marcel Schiltz, Rembrandt Bugatti, Société royale de zoologie d'Anvers, 1955
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue