BAUDELAIRE (Charles).

Lot 35
Aller au lot
1 500 - 2 000 EUR
Résultat : 2 800 EUR

BAUDELAIRE (Charles).

Les Paradis artificiels. Opium et Haschisch. Paris, Poulet-Malassis et de Broise, 1860. In-12, (4)-iv-304-(2) pages, titre imprimé à l'encre rouge et noire, catalogue de l'éditeur au 1er mai 1860 (8 pp.), demi-maroquin vert sombre à coins, dos à nerfs (uniformément passé), tête dorée sur témoins, couvertures et dos (Huser). Édition originale. Exemplaire de première émission avec le titre à la bonne date de 1860 (beaucoup d'exemplaires portent un titre de relais à la date de 1861). Baudelaire s'était intéressé comme Gautier ou Nerval au haschisch, avait participé, très jeune, au « club des haschischins » et publié en 1851 un essai « Du vin et du hachisch » dans Le Messager de l'Assemblée. Ses souvenirs occupent ici la première moitié du livre ( « Le Poème du haschisch ») ; la seconde partie est une adaptation des Confessions of an english opium eater de Thomas de Quincey, qui venait de mourir en 1859 (« Un mangeur d'opium »). Les Paradis artificiels lui permettent en outre de se livrer à de brillantes réflexions sur l'art, la poésie, la misère des angoisses existentielles. Baudelaire, dans d'autres oeuvres en vers et en prose, retrouverait les mêmes mots pour évoquer l'élargissement de l'esprit que donne l'ivresse de l'art. Provenance : bibliothèque de l'écrivain Gérard Bauër (vignette ex-libris).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue